COMMENT LES ROBOTS DE PALETTISATION PEUVENT T’ILS OPTIMISER LA PRODUCTION TOUT EN PALLIANT AU MANQUE DE MAIN D’ŒUVRE ? 

Les entreprises se tournent de plus en plus vers l’automatisation afin d’augmenter leurs capacités de production et de compenser la pénurie croissante de main-d’œuvre. D’après les chiffres de l’institut du Québec, un million de travailleurs vont prendre leur retraite entre 2015 et 2024 et 630 000 de plus d’ici 2030.

Comment l’automatisation et plus particulièrement les robots de palettisation peuvent-ils pallier en partie au manque de main d’œuvre et à l’accroissement de la compétitivité ?

ROBOTS DE PALETTISATION EN FONCTIONNEMENT

La palettisation est une solution permettant d’assembler des produits sur une palette pour l’expédition. 

Réaffectation de la main d’œuvre

L’intégration de solutions d’automatisation telles que des robots de palettisation a pour but d’aider les entreprises à performer dans leurs domaines. L’installation de systèmes robotiques engendrera indéniablement la réaffectation des employés qui resteront néanmoins essentiels pour assurer le bon fonctionnement de la compagnie.

En effet, la collaboration homme/robot libérera les employés pour qu’ils consacrent leur temps et leur énergie à un travail avec plus de valeur ajoutée laissant aux robots les opérations répétitives et physiquement exigeantes voire dangereuses pour la santé. Dans l’idéal, la transition d’employés vers de nouveaux postes offrirait la possibilité d’atteindre des niveaux de productivité plus élevés et des emplois moins durs physiquement.

Optimisation de la production et des produits finis

En termes de cadence, les robots de palettisation sont en mesure de palettiser des produits tels que des caisses toutes les secondes soit soixante caisses par minute. La robotisation des procédés amène une précision des mouvements et une vitesse constante produisant un produit de qualité. Les tâches réalisées par les robots éliminent les problèmes associés à la fatigue, la distraction et les effets de redondance qui engendrent souvent des problèmes de qualité des produits finis.


De plus, un palettiseur travaille de façon autonome, il peut fonctionner en continu 24h/24 et 7j/7 et n’a besoin que d’un opérateur pour surveiller plusieurs systèmes automatisés. Les robots de palettisation
peuvent également fonctionner à des températures variant de +4°C à +50°C réduisant ainsi les coûts de chauffage ou de climatisation. 

Amélioration des conditions de travail en automatisant des tâches facilement robotisables

La robotisation des processus permet d’améliorer les conditions de travail, en débarrassant les employés des tâches répétitives et nuisibles à leur santé telles que la manutention de sacs ou boites lourdes et de grande taille, difficiles à manipuler. L’intégration de bras articulés permet de soulever facilement ces charges avant de les empiler sur les palettes. Les robots de palettisation sont conçus pour répéter des mouvements à une vitesse constante et sans erreur.


En terme de fiabilité dans une usine, les éléments considérés comme les plus fiables sont les robots, ABB, notre fournisseur de bras articulé estime que ses robots sont en mesure de travailler jusqu’à 400,000 heures (+ de 45 ans) avant une éventuelle défaillance technique. 

ROBOTS DE PALETTISATION EN PHASE DE MONTAGE

En conclusion, les gains reliés à l’automatisation sont non seulement liés à la main d’œuvre réaffectée à des postes vacants mais également liés au gain de productivité. En effet, installer un robot de palettisation dans une entreprise permettrait d’optimiser les conditions de travail, augmenter les capacités de l’entreprise et combler le manque de main d’œuvre en réaffectant les employés utilisés pour palettiser vers d’autre postes disponibles dans la compagnie. Aujourd’hui, les enjeux de l’automatisation sont cruciaux : celle-ci présente une solution importante voir primordiale pour les compagnies afin que ces dernières restent compétitives sur leurs marchés. 

Sources : conferenceboard.ca  |  Institut du Québec  |  ABB

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

À consulter également